Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Base de données

Voir site
Cote : BA103
Langues : français
Fiche n° : 6623
Article de périodique
Stobart, Jon
Sucre et épices. Achat de produits exotiques au XVIIIème siècle en Angleterre
2011, pp. 127-146

Périodique : Histoire urbaine, avril, 30

Résumé : Le XVIIIe siècle voit s’accroître rapidement la consommation britannique de denrées exotiques – épices, sucre, thé, café, chocolat. Augmente aussi, en conséquence, l’usage d’accessoires liés à leur consommation, tels que tables à thé, bouilloires et tasses, moulins à café, boîtes à chocolat, et sucriers. Si les fabricants britanniques sont vite capables d’assurer la production de ces ustensiles (Berg, 2005), les produits eux-mêmes restent exotiques et doivent être importés.
Cet article décrit d’abord les grandes lignes de la promotion de ces épices, dans les encarts de presse et sur cartes de visite des commerçants de différentes villes d’Angleterre. La publicité y insiste sur l’exotisme des produits, et place le consommateur, décrit comme cosmopolite, au centre de l’économie mondiale. Ce tableau est en fait très éloigné de la réalité du marché des condiments, thés et cafés par les habitants des villes de province. En se basant sur les inventaires de succession et les livres de compte des commerçants dans les régions du centre (Midlands) et du nord-ouest de l’Angleterre, cette étude propose que ces biens sont en fait très communs durant le deuxième quart du XVIIIe siècle. La consommation de thé, café et sucre est ainsi liée, moins qu’à un cosmopolitisme supposé, au statut social, au genre et au type de sociabilité au sein des ménages. (D'après la présentation de l'auteur)

Venir nous voir

Ouvert à tous,
le Centre de Documentation vous accueille :

du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 17h

sur le Technopôle ALIMENTEC,
rue Henri de Boissieu,
01000 Bourg-en-Bresse.

04 74 45 52 07
communication@ethno-terroirs.cnrs.fr