Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > Base de données

Voir site
Langues : français
Fiche n° : 6530
Thèse
Vouette, Isabelle
Millet, panis, sarrasin, maïs et sorgho : les menus grains dans les systèmes agricoles anciens (France, milieu du XVIème siècle – milieu du XIXème siècle).
2007

Thèse : Doctorat Histoire , Université Paris 7 - Denis Diderot Laboratoire Identités – Cultures - Territoires, Soutenue le 19 Septembre 2007, Marie-Noëlle Bourguet, professeur à l’Université Paris VII.!

Résumé : Le souci de savoir ce que cachait l’expression « menus grains » a été le point de départ de ma recherche. Le premier paradoxe qui a éveillé ma curiosité était la méconnaissance historiographique d’une catégorie de plantes aussi commune. Le second, après quelques investigations, était le jugement négatif dont elle était l’objet à travers les sources. L’étude des menus grains a donc débuté comme une histoire des représentations. L’étude des menus grains est un exemple pertinent pour comprendre le fonctionnement des sociétés rurales préindustrielles. Phénomène botanique, agricole, technique, culturel, économique et social, dont on a mesuré l’importance sur les trois siècles considérés, la culture des menus grains correspond en même temps à une période de transition dont elle constitue une des formes. Les menus grains sont à la fois témoins et acteurs d'une continuité. Témoins, parce qu’ils sont des cultures traditionnelles anciennes ; acteurs, parce qu’ils se sont ajustés aux demandes, qu’ils ont été opérateurs de mutation, d’autant plus lorsqu’ils sont intégrés à un secteur spéculatif sensible au marché, comme celui de l’élevage de volaille et de porcs, ou celui de l’artisanat. (D'après la présentation de l'auteur)

Venir nous voir

Ouvert à tous,
le Centre de Documentation vous accueille :

du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 17h

sur le Technopôle ALIMENTEC,
rue Henri de Boissieu,
01000 Bourg-en-Bresse.

04 74 45 52 07
communication@ethno-terroirs.cnrs.fr